Ancien sélectionneur national : Abderrahmane Mehdaoui n’est plus

14/09/2022 mis à jour: 12:02
1927

L’ancien sélectionneur national, Abderrahmane Mehdaoui, s’est éteint hier à Hamadi, daira de Khemis El khechna, wilaya de Boumerdès, des suites d’une longue maladie. 

Il avait 73 ans. Le défunt a consacré sa vie au football, comme joueur, ensuite comme entraîneur, et à l’enseignement du sport au niveau de l’Institut national des sports. Le natif d’Hussein Dey (1949) a débuté sa carrière au sein du club de son quartier natal avant de rejoindre l’OM Ruisseau où il a effectué avec succès ses premiers pas de coach après avoir mis fin à sa carrière de joueur à l’âge de 27 ans (DNC Alger). A alors commencé sa longue et riche carrière d’entraîneur au sein de clubs algériens, étrangers et de l’équipe nationale qu’il a eu l’honneur de diriger à trois reprises. 

La première fois comme adjoint de feu Kamel Lemoui (1988), la seconde en duo avec Meziane Ighil (1992) et la troisième comme coach en chef (1997-1998). Sous sa direction et de Meziane Ighil (1992-1994) les Verts ont réussi l’exploit d’éliminer l’ogre ghanéen avant d’être disqualifiés de la CAN 1994 à cause de ce qui était appelé «l’affaire Karouf». 

En 1997, la FAF lui a confié les clés de la sélection qu’il a menée à la CAN 1998 organisé par le Burkina Faso. C’est à cette époque qu’il a été victime d’une sauvage agression commise sur sa personne par un militaire malien à même le terrain. Après ce douloureux épisode, il a mis ses compétences au service des clubs et du football algérien. Son métier l’a mené à Sidi Moussa (CBSM), Khemis El Khechna, Arba, l’OMR (son club de cœur), à Tlemcen, deux fois, à Constantine (MOC-CSC), à Bordj Bou Arréridj, Saïda, Béjaïa (MOB), à Batna (MSPB), à l’UMH, au MCA, au NAHD, à Mascara, Tadjenante, et à l’étranger (Arabie Saoudite, Libye). 

Le point d’orgue de sa carrière d’entraîneur a été, sans conteste, le titre de champion du monde militaire qu’il a remporté au Brésil en 2011 grâce au talent de jeunes joueurs, sans oublier l’aide et la confiance qu’avait placé en lui le responsable du sport militaire de l’époque, le général Benziane Mokdad. 

Ce grand serviteur du football algérien est parti emporté par la maladie. Le monde du football gardera de lui l’image avenante d’un homme courtois, cultivé, très modeste et à l’écoute de son prochain.
Il a traversé la vie et sa carrière d’entraîneur avec bonheur et une réussite sans égale. Avec sa disparition, le football a perdu un grand et loyal serviteur. 

A sa famille, ses enfants et proches, la rédaction sportive d’El Watan présente ses sincères condoléances et prie Dieu le tout puissant et miséricordieux de l’accueillir en son vaste paradis. 

A Dieu nous appartenons et à lui nous retournons. Le regretté sera inhumé, ce jour, mercredi 14 septembre 2022 au cimetière de Garidi (Kouba).

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer