AGO-FAF : Le vote de la honte

18/06/2022 mis à jour: 01:52
586

L’Assemblée générale ordinaire (AGO) de la Fédération algérienne de football (FAF), tenue le 16 juin 2022 à Ain Benian, a, cette fois, placé la barre très haut. Il reste à espérer que la «prouesse» qu’elle a réalisée, ne fera pas d’émules dans l’intérêt du football algérien.

Alors que tout le monde du football prévoyait le rejet du bilan moral et financier de la FAF pour l’exercice 2021, à la surprise générale, les membres de l’Assemblée générale l’ont voté presque à l’unanimité, moins une poignée de voix. C’est un «exploit», que l’assemblée générale de la FAF était seule capable de réaliser. Malgré le déficit abyssal du bilan financier, les membres de l’Assemblée générale l’ont adopté sans sourciller.

Mieux. Ils ne cachaient pas leur bonheur et satisfaction de l’avoir fait. Leur vote positif du bilan a définitivement acté le décès du football algérien. Le développement de celui-ci est le dernier de leur souci. Tant que leurs propres intérêts (sordides) sont préservés, garantis, ils se foutent éperdument de son devenir. Il fallait voir leur mine joyeuse, satisfaite, heureuse, comblée par leur vote pour comprendre les gros enjeux qui commandent leur acte.

Est-il possible que des personnes qui siègent à l’Assemblée générale de la FAF sous la bannière et le mandatement du football amateur valident avec autant de facilité un bilan aussi négatif et dont la première victime est tout simplement le football amateur et tous ses démembrements ?

Il est le parent pauvre du football algérien et ses représentants de pacotille le trahissent au premier tournant. Un des troubadours qui chantent à la gloire des chefs en place s’est fendu, toute honte bue, d’une déclaration honteuse, provocatrice à l’endroit des millions d’acteurs et de passionnés du football de la base, et qui a dit jeudi : «L’assemblée générale a bien fait de voter le bilan moral. Il est plus que positif avec la victoire de la sélection A’ en coupe arabe…».

Une ineptie pareille renseigne parfaitement sur l’état de déliquescence généralisé de la «classe» dirigeante du football algérien. Il a oublié que le rôle premier de la fédération est de développer (tout) le football algérien et en premier lieu le football amateur totalement abandonné à son triste sort.

Bien sûr que ce type d’individu applaudit à tout rompre un bilan désastreux. Les voyages à l’œil avec prise en charge totale, les menus avantages offerts au niveau des ligues (ordres de mission, voyages, véhicules de services, bons d’essence et bien d’autres choses, préparent le lit à l’adoption de tous les bilans et décisions venues d’en haut.

Leur devise, c’est durer, durer jusqu’à l’infini. Jeudi, les membres de l’Assemblée générale se sont offerts en spectacle. Ils ont levé la main pour renouveler le bail à la tête de leur ligue respective. La comédie électorale qui suivra n’a qu’un seul objectif: amuser la galerie et faire perdurer le cauchemar.

Copyright 2023 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer