Abdelhakim Serrar. (PCA-ES Sétif) : «Jamais je ne laisserai l’Entente en cette (mauvaise) posture»

13/11/2022 mis à jour: 01:09
872
Abdelhakim Serrar. (PCA-ES Sétif)

Votre commentaire sur l’information qui fait état de votre retrait des affaires du club ?  

L’idée d’abandonner le navire en cette particulière conjoncture ne m’a même pas effleuré l’esprit pour plusieurs raisons. »

Pouvez-vous nous les énumérer ?

D’abord, ce n’est pas dans ma logique de raisonnement, ni dans ma démarche managériale globale de baisser les bras devant tant de problèmes particulièrement d’ordre financier, car au final, c’est un détail qui trouvera tôt ou tard sa solution à partir du moment où le premier responsable de la wilaya de Sétif, en l’occurrence M. le Wali ne lésine SUR aucun moyen, ni alternative pour essayer de trouver une solution à notre délicate situation. Ensuite, il y a également cette éventualité de voir certains opérateurs économiques s’impliquer pour sauver ce grand club. Notre situation occupe le quotidien de tous les concernés et pas que les dirigeants.

Mis à part cette exécrable situation financière, comment est-elle celle de l’entraîneur égyptien ?

 Comme vous le savez, l’entraîneur Hossam El Badry est un professionnel avéré dans son métier. Il était catégorique avec nous. Profitant de la trêve qui commence, il va rentrer chez lui pour souffler quelque peu. Toutefois, la porte de son retour à Sétif reste grande ouverte à la condition que le problème financier trouve sa solution dans les meilleurs délais possibles. Il porte dans son cœur ce grand pays, cette ville et surtout cette jeune équipe à laquelle il a donné forme durant quatre mois de travail ».

A combien estimez-vous la masse d’argent que vous devriez avoir pour souffler un tant soit peu ?

Notre démarche au tout début de notre mission était de baisser la masse salariale de l’équipe. Nous avons réussi avec les résultats techniques que vous voyez ainsi que le public sportif en général. Trente millions de Dinars mensuellement pour un premier temps suffiront à éponger les salaires de nos joueurs. Cela reste possible avec la conjugaison des efforts de tout le monde.

Des projets de recrutements en tête pour le prochain mercato ?

Evidemment si la situation financière s’améliore et que les joueurs engagés seront payés, on pense à recruter  trois joueurs. l’Entente joue toujours pour les titres. Cela est notre tradition. On ne peut la changer même avec des joueurs moyens. Le maillot de l’ESS est lourd à porter et fait peur même vide de sponsors » 

Un dernier mot, un message..

Je lance un appel à tout un chacun ayant en son pouvoir d’aider l’Entente, qui se trouve dans une situation de blocage financier, de nous tendre la main. Si les pouvoirs publics trouvent preneur, nous sommes disposés à leur rendre la mission facile  et ils trouveront la maison «ESS» dans leur attente. Pourvu que la situation trouve une issue favorable dans les heures qui viennent avant qu’il ne soit trop tard. Aux supporters de rester unis autour de leur chère équipe qui est entrain de leur rendre le sourire »  

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer