A la veille de matchs décisifs : L’ASO a besoin d’un soutien immédiat

13/04/2024 mis à jour: 18:02
951
Les Chelifiens doivent sortir le grand jeu

 la crise financière aiguë que vit l’équipe de  Chlef  sont venues s’ajouter les salaires et primes en retard que la direction du club doit payer aux joueurs, selon une source digne de foi qui signale l’urgence d’une aide financière  immédiate  pour surmonter  cette difficile situation dans les meilleurs délais possibles. Cela, affirme-t-on, est  une nécessité pressante pour sortir de cette crise financière et motiver les joueurs, avant d’affronter l’US Souf dans son stade. 

Un match qui s’avère  capital pour les Chéliffiens dans la course au maintien en Ligue 1. Et c’est pour cette raison que toutes les parties concernées doivent redoubler d’efforts pour aider le club dans  ces moments difficiles,  surtout à la veille des deux prochains matchs décisifs  contre l’US Souf en déplacement, le vendredi 19 avril à 16h, et juste après, face au  NC Magra à huis clos au stade Mohamed Boumezrag de Chlef. Ce sont des  matchs  compliqués   pour les Chéliffiens qui seront sans doute confrontés à des adversaires plus motivés, même si le premier cité, l’US Souf,  est déjà relégué en Ligue amateur. 

Pour cela, les coéquipiers du keeper  Alaouchiche   devront se remobiliser, sortir le grand jeu  et bien se préparer mentalement, physiquement et techniquement, d’autant plus  qu’ils seront privés sur le terrain et dans les vestiaires de leur coach Cherif Hadjar ayant écopé d’une suspension d’un mois ferme. Les Chéliffiens sont donc tenus d’unir leurs forces au service de ce  club   afin de lui permettre de sortir de l’ornière, en privilégiant l’union  et la solidarité  entre toutes les parties concernées. 

Les principaux acteurs sur le terrain, en l’occurrence les joueurs, ont besoin plus que jamais d’être mis dans les meilleurs conditions possibles et soutenus sur les plans moral et financier pour qu’ils soient prêts et motivés à relever le défi. C’est le rôle et la mission des gestionnaires de l’ASO qui doivent rester proches de leurs joueurs et trouver les solutions leur permettant  d’évoluer sereinement et se concentrer pleinement sur leurs adversaires lors prochains rendez-vous à grands enjeux. A son tour, le collectif de Cherif Hadjar est tenu de fournir des efforts considérables, en prévision des matchs qui attendent l’équipe chéliffienne, en oubliant les problèmes et se consacrer entièrement à la mission de sauvetage du club chéliffien menacé par la relégation. 

Dans sa séance du 8 avril dernier après la 22e journée, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a lourdement sanctionné l’ASO Chlef, après le  match perdu à domicile (2-1) contre la JS Saoura. 
 

Le club lourdement sanctionné 

Ainsi, elle a décidé une suspension d’un mois ferme de l’entraineur en chef, Cherif Hadjar, (interdiction de terrain et des vestiaires) après avoir été «exclu pour atteinte à la dignité et à l’honneur», en plus d’une amende de 100 000 DA à compter du 5 avril 2024. Du coup, le coach chéliffien ne devra pas driver son club pendant les prochains matchs qui s’annoncent particulièrement décisifs pour son maintien  en Ligue 1, notamment face à l’US Souf à El Oued  et le NC Magra à domicile. En outre, le huis clos est décidé par la même commission de discipline pour le prochaine rencontre contre  NC Magra, au stade Mohamed Boumezrag, suite à  «l’utilisation et jets de fumigènes sur le terrain sans dommage physique». 

A cela s’ajoute une amende de 100 millions de centimes infligée au club local. Il est évident que ces sanctions ne vont pas arranger l’équipe phare du Chéllif qui traverse déjà une  situation très difficile. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.