97 incendies dans 11 wilayas font 34 morts et 194 blessés : Une trentaine de départs de feu en 24 heures à Boumerdès

25/07/2023 mis à jour: 08:59
2551
Des éléments de l'ANP et de la Protection civile en train de combattre le feu - Photo : D. R.

En sus de la chaleur suffocante de la journée, des milliers de foyers  ont été privés de courant électrique durant toute la journée d’hier, aggravant ainsi les souffrances des personnes vulnérables.

A l’instar de plusieurs autres wilayas du pays, Boumerdès a été durement touchée par les feux de forêt de ces dernières 24 heures. Après un début d’été relativement calme, les flammes apparaissent à nouveau semant désolation dans plusieurs localités de la région. 

La Protection civile fait état de 12 incendies qui se sont déclarés à travers 10 communes depuis hier matin, précisant qu’aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée.

La lutte contre ces sinistres se poursuivait dans plusieurs endroits jusqu’à une heure tardive de la journée. Dans un précédent bilan rendu public dimanche, la PC a évoqué 24 foyers d’incendie, ajoutant que 18 ont été éteints totalement. 

«Nos équipes ont été renforcées aujourd’hui (lundi, ndlr) par des renforts de l’unité nationale de Dar El Beida. La situation est maîtrisée mais si les feux persistent, d’autres unités pourraient venir en appui de Blida», indique le commandant Hocine Bouchachia, chargé de communication de ce corps. A Timezrit, commune rurale située aux limites frontalières avec Tizi Ouzou, au moins trois villages ont été évacués à cause des incendies.

Le P/APC, Boualem Tamsdakt, fait état de 7 maisons et 4 poulaillers qui ont été ravagés par les flammes. A Ait Sidi Amara et Abad, plusieurs familles habitant à l’orée des forêts ont été sauvées in extrémis par les services de la Protection civile. Même chose à Rouafaâ, Ihaddaden où plusieurs têtes de cheptel ont été prises au piège et brûlées par les feux.

A Timzgida, ce sont les agriculteurs qui ont subi le plus de dégâts avec la destruction de centaines d’arbres fruitiers. «J’avais une centaine de cerisiers. Il m’a fallu énormément de temps et de sacrifices pour les faire grandir, aujourd’hui tout est parti en fumée.

C’était mon espoir et ma principale source de revenu. Maintenant, il ne me reste plus rien», se lamente Rabah (42 ans). Pour lui, il faudra des années pour reconstituer les champs arboricoles qui faisaient la réputation de ce village nichée au pied du mont de Timezrit. 

En sus de la chaleur suffocante de la journée, des milliers de foyers  ont été privés du courant électrique durant toute la journée d’hier, aggravant ainsi les souffrances des personnes vulnérables.

C’est le cas à Naciria où plusieurs localités offrent un décor apocalyptique. Tout le couvert végétal des hauteurs de la commune a été détruit. «Pour l’instant, nous n’avons enregistré aucun décès. Dieu merci, nous avons su anticiper le danger en évacuant plusieurs familles des villages Imaghninen et Ihassemen vers le centre-ville. La situation est maîtrisée, mais la vigilance doit rester de mise», dira Boualem Khelladi, vice-P/APC et ancien garde forestier.

Pour lutter contre ces sinistres et limiter leur propagation, une cellule de crise a été mise en place par les autorités locales. Accompagné du P/APW et d’autres hauts responsables de la wilaya, le wali Yahia Yahiathen s’est rendu dans plusieurs localités de Naciria et Timezrit afin de s’enquérir de la situation sur le terrain. 

Le chef de l’exécutif a souligné que tous les moyens humains et matériels ont été mobilisés pour venir à bout de ces incendies.

A noter que le premier sinistre s’est déclaré dans la nuit de dimanche à Larbatache avant que d’autres ne soient annoncés du côté de Timezrit et les communes environnantes, a-t-on témoigné. 

A l’ouest, de vastes superficies forestières ont été ravagées du côté de l’oued El Hamiz, Khemis El Kechna et Larbatache.

Hormis les localités côtières, pratiquement 60% des communes de la wilaya ont été touchées par les incendies.    

Copyright 2024 . All Rights Reserved.