60e anniversaire de l’indépendance : L’Algérie renoue avec la tradition des défilés militaires

05/07/2022 mis à jour: 14:01
3162
Photo : D. R.

Dans son dernier numéro, la revue El Djeich a évoqué l’«organisation du plus grand défilé militaire jamais vu dans notre pays, auquel seront conviés des invités d’honneur des pays amis et frères».

Les Algériens fêteront aujourd’hui le 60e anniversaire de l’indépendance du pays. Une halte qui se veut marquante au vu des moyens consentis par les plus hautes autorités du pays et du programme des festivités tracé, qui, faut-il le souligner, s’étendra jusqu’au 5 juillet de l’année prochaine. Mais le rendez-vous le plus attendu par beaucoup d’Algériens est sans aucun doute le défilé militaire qui sera organisé aujourd’hui à Alger.

Dans son dernier numéro, la revue de l’Armée nationale populaire (ANP), El Djeich, a évoqué, dans un article consacré à la commémoration du 60e anniversaire de la Fête de l’indépendance, l’«organisation du plus grand défilé militaire jamais vu dans notre pays, auquel seront conviés des invités d’honneur des pays amis et frères». Si les détails du défilé n’ont pas été jusque-là communiqués, il est clair que l’armée «exposera» ce qu’elle a de mieux, ou du moins une partie, en matière de moyens, de troupes…

Dans un article publié le 2 juillet, le site spécialisé dans les questions militaires, menadefense.net, a fait référence, par exemple, au char BMPT-62 ou «mini-terminator», qui est le résultat, précise cette source, de «l’expérience algérienne dans l’intégration du kit d’upgrades pour blindés légers Berezhok fabriqué en Russie par KBP Tula». Dans tous les cas de figure, beaucoup de moyens ont été mobilisés pour la réussite de cet événement.

La wilaya d’Alger a indiqué, dans un communiqué, que des bus seront mis à la disposition des citoyens (ils doivent être aux Sablettes avant 8h) désirant assister au défilé, au niveau des différentes communes de la capitale.

La Société nationale du transport ferroviaire (SNTF) a également établi un programme de navettes. Sur place, des associations ont été mobilisées pour aider à l’organisation de l’événement, dans son volet prise en charge des spectateurs. Il est sans rappeler que la RN11 a été fermée à la circulation, et dans les deux sens, depuis la station de dessalement de l’eau de mer de Hamma jusqu’au pont Cosider (Dar El Beïda) depuis le 1er juillet.

Ce qui, d’ailleurs, a provoqué d’énormes bouchons dans différentes points de la capitale, notamment depuis dimanche, comme signalé sur les réseaux sociaux par de nombreux automobilistes, malgré le plan de déviation mis en place par les autorités compétentes.

En somme, au-delà de sa symbolique ou des messages qu’il peut véhiculer, tant sur le plan national qu’international, ce défilé est attendu par beaucoup de citoyens, dont des curieux qui veulent voir de près la nature des moyens militaires dont dispose l’Algérie.

Les quelques vidéos des préparatifs, mettant en scène des engins militaires roulant, font le tour des réseaux sociaux. Il faut noter que plusieurs autres événements sont au menu de ces festivités, dont un spectacle épique qui a été programmé hier dans la soirée à l’Opéra d’Alger.

Certains événements ont déjà eu lieu, comme le gala organisé vendredi dernier par la wilaya d’Alger au stade du 5 Juillet. Par ailleurs, des séminaires, journées d’étude, expositions… se tiennent depuis quelques jours à travers plusieurs villes et régions du pays.

Il est sans rappeler que la présidence de la République a consacré un budget de plus de 580 milliards de centimes pour ces festivités. Parmi les 11 départements ministériels bénéficiaires, ceux des Moudjahidine et de la Communication viennent en tête, avec respectivement 151 et 218 milliards de centimes. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.