1er Festival national du chant patriotique et du poème révolutionnaire : Le passé glorieux des martyrs revisité

25/05/2023 mis à jour: 11:11
APS
562

Le coup d’envoi d’un Festival national du chant patriotique et du poème révolutionnaire, une première édition dédiée au poète disparu Omar Bernaoui, a été donné mardi soir en présence de participants venus de 32 wilayas du pays. 

Le président de l’Organisation nationale pour l’investissement et la  citoyenneté, Tarek Osmane, structure organisatrice du Festival en coordination avec la direction de wilaya des moudjahidine, a indiqué que le choix de donner le nom du défunt Omar Bernaoui à cette première édition procède d’une volonté de rendre l’hommage qu’il mérite à ce grand poète dont les textes, à l’image de Min Ajlika ichna ya watani, suscitent toujours autant d’intérêt auprès des hommes de lettres. Pour sa part, le secrétaire général du Haut commissariat à l’amazighité (HCA), Si El Hachemi Assad, a souligné, à l’ouverture de ce festival, que l’organisation de tels événements culturels permet de «mettre en lumière le patrimoine immatériel de l’Algérie à l’époque de la glorieuse Révolution, en particulier les chants patriotiques qui nous ont été transmis oralement, et qui se caractérisent par de hautes valeurs nationales». 
M. Assad, se réjouissant du choix de dédier cette 1re édition à l’artiste-poète Omar Bernaoui, auteur du merveilleux poème Min ajlika ichna ya watani (Pour toi, nous avons vécu, mon pays), a considéré que l’évocation d’un artiste créatif d’une telle stature confirme «la profondeur de l’attachement à la terre d’Algérie et le passé glorieux des martyrs et des moudjahidine qui se sont sacrifiés pour que l’Algérie vive libre et indépendante». Le premier festival national du chant patriotique et du poème révolutionnaire donnera lieu à l’exécution de chants révolutionnaires et à la déclamation de poèmes engagés en langues arabe et amazighe. 

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.