170.000 Espagnols manifestent à Madrid contre l’amnistie des séparatistes catalans

19/11/2023 mis à jour: 21:06
1154

Des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés samedi à Madrid sous la bannière «Pour l'État de droit, SOS l'UE», exprimant leur opposition à la future loi d'amnistie des dirigeants et militants séparatistes catalans, qui a conduit à la reconduction du gouvernement de gauche.

Selon la préfecture, environ 170 000 personnes ont convergé sur la place Cibeles, au cœur de la capitale espagnole, répondant à l'appel à manifester lancé par la droite. Les participants, de tous âges, ont arboré des drapeaux espagnols et européens distribués par le Parti populaire européen (PPE, droite), exprimant leur mécontentement à travers des slogans tels que «Sánchez, traître» et «La Catalogne, c'est l'Espagne».

Maria Angeles Galan, une retraitée madrilène de 65 ans, a dénoncé les intentions présumées du Premier ministre Pedro Sánchez, affirmant qu'il cherchait à diviser l'Espagne. Elle a exprimé sa crainte d'un démantèlement du pays, avec le Pays basque d'un côté et la Catalogne de l'autre, qualifiant Sánchez de «délinquant».

Pedro Sánchez, arrivé deuxième aux législatives de juillet, a réussi à se maintenir au pouvoir en obtenant le soutien de formations régionalistes, dont les partis indépendantistes catalans. En échange, il a concédé plusieurs points, dont la promesse d'une loi d'amnistie controversée pour les dirigeants et militants séparatistes impliqués dans la tentative de sécession de la Catalogne en 2017.

La manifestation a également exprimé des inquiétudes quant à la démocratie espagnole, avec des pancartes proclamant «RIP la démocratie espagnole 1978-2023» et appelant à l'aide de l'Europe avec des slogans tels que «Europe, aide-nous», «Pour l'État de droit, SOS l'UE», et «Démocratie à vendre».

Lorsqu'un intervenant a mentionné le rejet par une partie de la gauche de la mesure, la foule a crié en chœur : «Où sont ces socialistes ?».

Copyright 2024 . All Rights Reserved.