12e édition du concours national de la chanson Amazighe : Des jeunes talents en compétition à Tizi Ouzou

08/05/2024 mis à jour: 16:24
1375
Photo : El Watan

La salle de cinéma Djurdjura au chef-lieu de la ville de Tizi Ouzou a abrité la 12e  édition du concours national de la chanson amazighe, organisée du 06 au 07 mai.

La manifestation initiée par l’association culturelle Tarwa N Gaya du village Redjaouna, dans la commune de Tizi Ouzou, a rendu hommage à l’artiste Omar Sahnoun. Selon les représentants de l’association, l’édition de cette année a vu la participation d’artistes venus représenter plusieurs wilayas du pays, dont notamment Oran, Ghardaïa, Béjaïa, Bouira.

Un programme varié a été au menu de la manifestation. En plus du concours, des animations pour enfants, une tombola, des spectacles artistiques et de magie, des témoignages sur la vie et l’œuvre riche de Omar Sahnoun ainsi qu’un gala du même artiste ont, en effet, été organisés.

Ces animations ont eu lieu à la salle de cinéma Djurdjura mais aussi au village Redjaouna ayant abrité une partie du programme. Youcef Radji, président de l’association organisatrice, a déclaré que cette édition, comme celles déjà organisées, s’articulera aussi sur un programme d’ateliers de formation d’animateurs artistiques. Il a également souligné les objectifs de cette manifestation qui se veut, entre autres, comme une rencontre pour offrir aux jeunes artistes l’occasion d’exprimer leur talent.

«Cette année, nous avons donné beaucoup d’importance à la formation. Nous  travaillons depuis plus de trois mois pour organiser cette édition tout en mettant l’accent sur des regroupements d’artistes, chaque samedi. Le concours se déroule dans de bonnes conditions», a-t-il affirmé. M. Radji ajoute, tout en remerciant tous ceux qui ont aidé à l’organisation de ce rendez-vous, que l’ONDA a décidé de prendre en charge les prix des lauréats de l’édition 2024. 

«C’est une très bonne chose. Nous tenons, d’ailleurs, à saluer le geste des responsables de l’ONDA qui accompagnent des activités qui visent à dénicher des jeunes talents dans le domaine artistique», a-t-il précisé. 

De son côté, le chanteur Omar Sahnoun a tenu à remercier les initiateurs de ce concours qui ont pensé à lui rendre hommage. «Je suis très heureux de partager ces moments avec les gens de mon village qui ont pensé à moi pour cet hommage», dira-t-il avec beaucoup d’émotions. 

La directrice de la culture, Nabila Goumeziane, présente lors du coup d’envoi officiel du concours, a d’ailleurs rappelé l’importance de la «délocalisation des activités culturelles», tout en mettant en évidence «le rôle important des associations qui activent sur le terrain, telle l’association Tarwa N Gaya, dans la concrétisation du programme d’activité de la direction de la culture».

La directrice a aussi relevé l’impact qu’a ce concours, organisé depuis plusieurs années sur la préservation de l’identité amazighe. «L’association Tarwa N Gaya contribue à la valorisation du patrimoine et de la culture amazighs à travers ce concours national qui se perpétue chaque année», dira-t-elle. 

Il y a lieu de rappeler que ce concours de la chanson, à travers chacune de ses éditions, rend hommage à un des nombreux piliers du domaine artistique amazigh. L’année dernière, Rabah Asma y était à l’honneur, et avant lui l’association a évoqué Ouazib Mohand Ameziane, Brahim Izri, Mekssa Abdelkader et autres.
 

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.