Mines : les exportations de phosphate ont doublé au premier semestre de 2022

06/11/2022 mis à jour: 03:06
APS
1361

Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab a affirmé, dimanche à Alger, que le volume des exportations de phosphate avaient doublé au premier semestre de 2022, pour atteindre 955.000 tonnes, soit 14 milliards de dinars.

Arkab a précisé, dans son exposé devant la Commission des finances et du budget de l'Assemblée populaire nationale (APN), dans le cadre de l'examen des budgets sectoriels inscrits au titre du Projet de loi des finances (LF-2023), que les premières données au premier semestre de 2022 faisaient état "d'une hausse de la production de phosphate (9%), de fer (14%), de marbre (10%) et de carbonates de calcium (3%)".

D'autre part, le ministre a précisé que le programme de recherche et d'exploration minière avait été mis en œuvre à travers les 26 projets réalisés sur l'ensemble du territoire national, avec une enveloppe financière de 1,82 milliard de dinars.

Quant à l'orpaillage artisanal, il a rappelé que le nombre de licences délivrées au profit des micro-entreprises avait atteint 175, dont 89 à Tamanrasset et 86 dans la région de Djanet, faisant savoir, par ailleurs, que le secteur était sur le point de parachever le programme de recherche minière et l'inventaire des ressources minérales.

Evoquant les projets structurants, M. Arkab a indiqué que l'ouverture du gisement de fer de Ghara Djebilet visait l'extraction de 200.000 tonnes de minerais d'ici la fin du premier semestre de 2023, tout en poursuivant les travaux de développement du zinc à "Oued Amizour" en récupérant 16% des parts du partenaire australien "Terramin", de manière à pouvoir contrôler l'entreprise et mener à bien les études.

Concernant le projet intégré de phosphate, le ministre a fait état de "l'élaboration en cours de toutes les études et du cahier des charges en vue de sélectionner l'investisseur et de rechercher le financement en collaboration avec les banques chinoises".

Hydrocarbures: exportation de 69 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP) jusqu'à la fin de septembre

Revenant sur le bilan du secteur de l'énergie, M. Arkab a indiqué que le volume d'exportations en hydrocarbures a atteint 69,1 millions de TEP fin septembre 2022, enregistrant des recettes de 42,6 milliards de dollars contre 24,1 milliards de dollars en 2021, soit une augmentation importante de 77% grâce à la hausse des cours du pétrole et du gaz.

Le ministre de l'Energie et des Mines a en outre fait état d'une hausse de 108% en termes de recettes de la fiscalité pétrolière qui se sont élevées à 3.856 milliards de DA fin septembre 2022, contre 1.857 milliards de DA durant la même période de l'année 2021, couvrant ainsi 120% de la valeur de la fiscalité pétrolière inscrite à la Loi de finances complémentaire (LFC) de l'exercice 2022, soit 3.212 milliards de DA.

Les importations de produits pétroliers ont, quant à elles, connu un recul de -18%, par rapport à celles de 2021, en raison de la satisfaction à 100% de la demande locale sur l'essence et le diesel, après réhabilitation et amélioration de la performance des raffineries", selon M. Arkab.

Dérivé du pétrole: la consommation locale s'est élevée à 13 millions de tonnes à fin septembre 2022

Quant à la consommation locale en dérivés de pétrole, elle a emprunté, selon le ministre, "une courbe ascendante à fin septembre, comparativement aux réalisations de la même période de l'année, pour atteindre près de 13 millions de tonnes, avec hausse de la consommation du diesel, du gaz de pétrole liquéfié (GPL) et du kérosènes"

Concernant le secteur de l'électricité, M. Arkab a affirmé que les efforts consentis par le Groupe Sonelgaz, ont permis d'augmenter la capacité productive de l'électricité, durant le 1e semestre de l'année 2022, à  environ 25,5 mégawatts, contre 23,7 mégawatts en 2021, soit une croissance d'environ 7,7%, ce qui " permet de satisfaire la demande nationale en cette matière vitale à moyen et à long terme".

Quant au raccordement aux surfaces agricoles et industrielles en électricité et en gaz,  22.280 surfaces agricoles ont été raccordées à l'électricité et 859 exploitations ont été raccordées à l'électricité et 314 autres au gaz à ce jour, a fait savoir le ministre qui a, en  outre, indiqué que les programmes publics ont permis, depuis 2005 et jusqu'à fin 2021, de raccorder 500.000 logements à l'électricité et environ 5,2 millions de logements au gaz naturel.

Ces efforts ont permis de couvrir 98% de la population en électricité et 65% en gaz naturel, a ajouté le ministre.

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer