Histoire

Histoire : «Colonisation et guerre d’Algérie : quelle transmission des mémoires ?»

24/02/2022

Comment aborde-t-on la colonisation et la guerre d’indépendance de l’Algérie à l’école française ?» «Comment accompagner les enseignants dans l’approche de ces questions qui touchent à l’héritage familial de bien des élèves, et des enseignants eux-mêmes ?» «Quelle place ont-ils dans les programmes scolaires ?» Ces interrogations seront au centre d’une rencontre-débat qui se tiendra aujourd’hui à l’Institut du Monde arabe (IMA).

Robert Barrat (1919-1976) : Un journaliste catholique engagé dans la guerre de Libération nationale

16/02/2022

A 20 ans, c’est l’âge de s’engager dans la Résistance pour combattre l’occupant allemand. 35 ans est un autre âge. Celui des premières leçons de la vie. Celui des premiers bilans et du chemin à prendre pour l’avenir. Celui de l’engagement pour les causes similaires aux siennes quand il était résistant. 

Essais nucléaires français en Algérie : Paris persiste dans son refus d’assumer ses responsabilités

13/02/2022

Le 13 février 2022 (aujourd’hui) marquera le 62e anniversaire de l’explosion de la première bombe nucléaire française dite «Gerboise bleue» à Reggane. Seize autres essais ont suivi dont trois atmosphériques et treize souterrains à In Ekker, près de Tamanrasset.

Le 13 février 1960 explosait la première bombe atomique à Reggane : A quand la transparence de l’Etat français sur son passé nucléaire en Algérie ?

12/02/2022

L’explosion dans le Sahara de «Gerboise bleue», il y aura 62 ans demain, faisait entrer la France dans le club des puissances atomiques. Trois autres explosions aériennes au-dessus de la région de Hamoudia et 13 à flanc de montagne du Taourirt Tan Affela ont également dispersé quantité d’éléments radioactifs dans la région et sur les populations jusqu’en 1966.

Patrice Bouveret. Directeur de l’Observatoire des armements(*) : «La logique voudrait que le président Macron reconnaisse enfin la dette de la France envers l’Algérie»

12/02/2022

Soixante-deux ans après le premier essai nucléaire français en Algérie – qui allait être suivi de 16 autres jusqu’en 1966 – et à quelques semaines de l’anniversaire des Accords d’Evian, l’Etat français n’a toujours pas reconnu son passé nucléaire en Algérie. Avec Patrice Bouveret, directeur de l’Observatoire des armements, nous revenons sur un dossier toujours considéré «secret défense» et dont les archives restent verrouillées.

Disparition de Georges Dobbeleer, figure du «comité pour la paix en Algérie» : Salutations fraternelles, camarade !

12/02/2022

Le 2 février 2022 s’éteignait en Belgique un grand ami de la Révolution algérienne : Georges Dobbeleer. Un autre nom qui vient s’ajouter à une constellation de compagnons de combat belges à qui nous devons tant, et qui s’en vont les uns après les autres.

Faits historiques // 11 février 1955 , L’arrestation de Mostefa Benboulaïd en Tunisie

12/02/2022

L’information avait fait la «Une» de la presse coloniale dans la journée de dimanche 13 février 1955. Parmi les journaux les plus lus, La Dépêche de Constantine et de l’Est algérien lui a réservé des articles détaillés dans deux éditions successives.

En souvenir des victimes du massacre du métro Charonne : Un autre crime d’Etat en quête de reconnaissance

12/02/2022

Ici, le 8 février 1962, au cours d’une manifestation du peuple de Paris pour la paix en Algérie, neuf travailleuses et travailleurs, des communistes, des militants de la CGT, dont le plus jeune avait 16 ans, sont morts victimes de la répression».

64e anniversaire des événements de Sakiet Sidi Youssef : L’Algérie veut des relations «spéciales et privilégiées» avec la Tunisie

09/02/2022

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a affirmé hier à Kef (Tunisie) l’attachement du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à ce que les relations bilatérales entre l’Algérie et la Tunisie soient «spéciales et privilégiées».

De la justification de la colonisation de l’Algérie au soutien à la lutte pour l’indépendance de l’Algérie

29/01/2022

Dans la première partie du colloque intitulée Contestations en longue durée, l’historien Jacques Frémeaux (« Tocqueville, portée et limites d’une vision critique »), relève que le philosophe Alexis Tocqueville (1805 -1859) était partisan de la conquête de l’Algérie et de sa colonisation impliquant, selon lui, «une implantation européenne nombreuse puisqu’il y a de la place pour tout le monde», une vision qui n’était pas très éloignée de celle du général Bugeaud et des Bureaux arabes dont un des fondateurs était le général de Lamoricière.

Oppositions intellectuelles à la colonisation et la guerre en Algérie : Retour et questions autour d’un colloque

29/01/2022

Dans cette édition, nous revenons sur le colloque les «Oppositions intellectuelles à la colonisation et à la guerre d’Algérie», qui s’est tenu les 20, 21 et 22 janvier 2022, correspondant à l’une des préconisations du rapport remis au président Macron par Benjamin Stora, et avec le soutien de l’Elysée l Organisé par l’historien Tramor Quemeneur et l’anthropologue Tassadit Yacine, il a été l’occasion d’interventions et de débats intenses et animés, mettant au jour des intellectuels aux positionnements sur la question coloniale divergents l Un colloque dont le contenu et l’intitulé ont soulevé des interrogations, des réserves, des incompréhensions, voire un certain malaise l Autant de réactions qui ont appelé des clarifications de la part des organisateurs.

18 janvier 1955 - la bataille de douar Souadek : La résistance héroïque de Didouche Mourad et de ses hommes

20/01/2022

Désigné à la tête de la zone 2 (qui deviendra la wilaya 2 après le Congrès de la Soummam) à l’issue de la réunion des six historiques, Didouche Mourad avait joué avec son adjoint Zighoud Youcef un rôle important dans les premières attaques de la nuit du 1er Novembre 1954 dans tout le nord Constantinois.

Mémoires de Bentobbal : Quelques anecdotes chargées d’Histoire

09/01/2022

Dans cet article, il ne s’agit pas d’une autre recension du livre de Daho Djerbal, Lakhdar Bentobbal. Mémoires de l’Intérieur (éditions Chihab), après celle que nous lui avons consacrée (voir El Watan du 23 novembre 2021). Le propos ici est simplement de mentionner quelques passages, quelques confidences «croustillantes», quelques anecdotes qui méritent qu’on s’y attarde en ce que ces morceaux choisis révèlent le trait de caractère de tel ou tel dirigeant de la Révolution ou bien permettent d’éclairer d’un jour nouveau un événement particulier ou un épisode méconnu.

Malika Rahal. Historienne : «En réponse à une vision qui réduisait j’ai cherché à placer 1962 à la fin de la période coloniale 1962 au centre»

08/01/2022

Dans son dernier ouvrage Algérie 1962. Une histoire populaire, mis en vente en France par la maison d’édition La Découverte le 6 janvier et en Algérie le 10 janvier par Barzakh, l’historienne Malika Rahal développe dans cet entretien les raisons qui l’ont conduite à aborder l’année 1962 sous l’angle d’une histoire populaire à partir de témoignages de gens «ordinaires», d’autobiographies, de photos, de films, de chansons et de poèmes. Un livre passionnant, humain et qui comble un manque dans l’étude historique de l’année-clé de 1962.

Daho Djerbal. Historien, auteur de Lakhdar Bentobbal. Mémoires de l’intérieur : «Cette histoire appartient l’Algérie et au peuple algérien»

22/11/2021

L’historien Daho Djerbal vient de publier aux éditions Chihab Lakhdar Bentobbal. Mémoires de l’intérieur. A l’évidence, il s’agit là d’un véritable événement éditorial, surtout quand on sait que cela fait 35 ans que l’on attend la sortie de ces Mémoires de l’ancien membre du CCE et ancien ministre de l’Intérieur du GPRA. Dans cet entretien, Daho Djerbal revient sur les conditions de sa rencontre avec Bentobbal et la genèse de ce travail de mémoire exceptionnel à partir du témoignage de «Si Abdellah» et le long entretien qui les a réunis pendant cinq ans. Il revient également sur le cheminement militant du successeur de Zighout Youcef à la tête de la Wilaya II en insistant sur l’importance de comprendre le terreau social et culturel et l’environnement politique dans lequel il a évolué et comment, à travers lui, le projet indépendantiste a pris racine dans le Nord Constantinois et les autres régions avant d’embraser les maquis de l’insurrection anticoloniale.

Gilles Manceron. Historien : «Un véritable travail de vérité et de reconnaissance reste à faire en France»

08/05/2021

Historien et vice-président de la Ligue des droits de l’homme, Gilles Manceron est l’auteur de nombreux ouvrages dont, avec Hassan Remaoun, D’une rive à l’autre ; La Guerre d’Algérie de la mémoire à l’histoire (avec Hassan Remaoun, Syros, 1993), Marianne et les colonies, Une introduction à l’histoire coloniale de la France (La Découverte, 2003).


Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer